lundi 4 octobre 2010

Une information capitale – pour les femmes!!!

un article apparu ce matin sur le blog de Veg an'bio. Un must à lire!
je me permet de vous le citer, car je trouve l’opinion de Dr Thomas Lodi très importante et même révolutionnaire…
MERCI à VEG AN’BIO!!!!
Cycle menstruel et alimentation vivante, crue (suite...)
Ces lignes confirmeront et enrichiront les propos ayant fait l'objet d'un article de Nadège écrit en début d'année sur ce sujet et qui avait fait réagir assez vertement une lectrice. Je voudrais partager avec vous ce que dit le Dr Thomas Lodi de ce problème de menstruation. Voici donc une traduction de sa réponse à une question posée dans Get Fresh (magazine datant de l'été 2008) :
Question
J'ai 22 ans et je suis crudivore depuis 18 mois. Après quelques mois de crudivorisme mes menstruations se sont arrêtées et depuis ne sont pas revenues. Il y a maintenant plus d'un an, alors qu'auparavant j'avais des règles plutôt régulières. Je n'ai pas vu de médecin à ce sujet parce que je n'ai plus confiance dans la médecine conventionnelle mais j'espère être capable d'avoir des enfants plus tard, alors devrais-je m'inquiéter à ce sujet ? Et si oui, avez-vous des suggestions sur la manière de corriger ce problème ?
Réponse
La réponse à cette question ne peut pas, à coup sûr, satisfaire chacun en raison d'opinions largement conflictuelles et d'un catalogue d'informations et de dossiers contradictoires sur ce sujet. De plus,  nombre d'auteurs de la première heure ont subi un éventail d'attaques, comme la communauté scientifique de nos jours.
Comme illustration de ces vues disparates,  il est communément admis qu'un certain pourcentage de graisse corporelle est nécessaire pour que survienne et dure la menstruation. La pensée scientifique courante des "experts" sur le sujet est que 17% de graisse corporelle est nécessaire pour les premières règles et approximativement 22% pour le maintien du cycle menstruel.
Le Dr Andrew Weil indique que "pour une femme de 25 ans, une moyenne saine de graisse corporelle serait de 21-32%. Ceci peut augmenter légèrement avec l'âge jusqu'à 23-33% pour les femmes entre 40 et 59 ans et 24-35% pour les plus de 60 ans." Et bien, selon de nombreuses femmes minces, ceci est potentiellement faux. Il y a de nombreuses jeunes filles qui ont leurs premières règles à 12 ans avec 11% de graisse corporelle et ont maintenu leur cycle avec 13% .
Il y a une croyance largement répandue chez de nombreuses femmes, selon laquelle elles peuvent stopper leur menstruation avec trop d'exercice, peut-être parce qu'elles sont trop minces. Pourtant ceci n'est pas vrai. Beaucoup d'athlètes qui font de l'exercice intensif ont des règles régulières et diverses études n'ont montré aucune différence en ce qui concerne le pourcentage de graisse corporelle de femmes athlétiques ayant des règles régulières et celles qui n'en ont pas.
Le Dr George Starr White, docteur en médecine, auteur de The emancipation of women : Or Regulating the duration of the menses  ("l'émancipation de la femme ou la régulation de la durée des menstrues"),  proclame que la menstruation est une condition non naturelle et pathologique et signale, de plus, avoir guéri des milliers de femmes de cette "maladie". Il indique que leur cycle n'était plus associé à une perte de sang. Il écrit :
"Rien n'influence plus le flux féminin mensuel que l'alimentation. Une femme dont le flux est abondant peut être complètement guérie en changeant d'alimentation et en adoptant l'alimentation crue. Souvent les personnes vont rater un ou deux mois quand elles viennent de l'alimentation largement cuite vers l'alimentation crue, mais n'ont pas besoin de s'inquiéter pour cela. Un flux rare ne doit inquiéter personne aussi longtemps que c'est habituel. Quelques scientifiques pensent que si quelques générations vivaient entièrement de crudivorisme, en quantité modérée, les règles mensuelles ne dureraient pas plus de 24 heures pour toute femme normale. Ceci survient pour toute femme qui adopte l'alimentation crue (végétarienne). De l'exercice suffisant et une alimentation correcte contrôlent le flux menstruel si la femme est anatomiquement normale."
Arnold Ehret indique que la menstruation est la conséquence d'un état de toxicité du sang. Après de nombreuses années il a conclu qu'une alimentation à basses protéines, avec principalement des légumes et fruits crus aboutissent à ce que la menstruation survient à des intervalles de plus en plus espacés jusqu'à finalement disparaître.  Il écrit : "Si le corps féminin est rendu parfaitement pur grâce à l'alimentation, la menstruation cesse [...]. Mes patientes ont rapporté que leurs règles ont diminué peu à peu, ont eu ensuite deux, trois ou quatre mois d'intervalle, et finalement ont disparu. La cause de la menstruation consiste en une catarrhe  plus ou moins chronique de la muqueuse utérine, avec la présence de polypes et en un état maladif des trompes et des ovaires.
"L'adoption d'une alimentation de légumes et fruits crus conduit à une disparition de catarrhe et déchets de l'utérus, qui est le signe du retour à un véritable état de santé. L'ovulation survient alors sans aucune complication, se manifestant sous la forme de quelques gouttes de sang. Une membrane utérine malade devient gangréneuse dans le temps et est la cause de pathologies sérieuses, particulièrement durant la ménopause, et prédispose au cancer. Ces difficultés de menstruation sont facilement évitables avec une alimentation de fruits et légumes crus qui font disparaître les problèmes de cette nature."
Le Dr Israel, docteur en médecine, écrit qu'il a découvert quelques cas de femmes n'ayant pas de menstruation et qui étaient quand même capables de concevoir. Il écrit :"Chez les quelques femmes qui n'ont jamais de menstruation mais cependant portent des enfants, des biopsies répétées ont montré des changements utériens cycliques, identiques à ceux des femmes qui ont des menstruations."
Il est clair que l'information à ce sujet est riche en contradictions. Toutefois, j'ai pu constater durant les huit dernières années, en travaillant avec des femmes mangeant une alimentation crue et végétalienne que le flux menstruel devient rare et mince tandis que leur qualité de vie et leur fertilité non seulement persiste mais s'améliore. De nombreuses femmes considérées comme infertiles sont devenues enceintes après un nettoyage et une alimentation véritablement "humaine".
Cependant, l'aménorrhée, ou absence de menstruation, peut parfois être le signe d'un problème hormonal sous-jacent, donc si vous êtes encore soucieuse après cette lecture, je vous suggère de consulter un praticien holistique qualifié qui peut pratiquer les différents tests et vous conseiller comme pour toute action basée sur des résultats.
Colette
Enregistrer un commentaire